LE DÉPARTEMENT DE MUSIQUE TRADITIONNELLE DU CRR



 


Présentation - Historique

     En janvier 1987, l'ouverture d'un département de musique traditionnelle au sein du Conservatoire National de Région de Limoges, fait sans précédent en France, a contribué à la reconnaissance d'un genre musical ignoré ou marginalisé jusque-là dans notre pays.
     À cette époque, 49 élèves bénéficiaient de 32 heures de cours. Le nombre d'heures de cours est maintenant passé à 87, et celui des élèves s'élève à près de 200, chiffre important, qui s'explique en grande partie par une organisation faisant la part belle aux cours collectifs. Pas de cursus, ni d'examen ne balisent l'apprentissage de la quasi-totalité des élèves de tous âges. Mais ne peuvent bénéficier de l'enseignement dispensé au sein du département de musique traditionnelle que ceux dont l'investissement, la motivation et le travail, outre les capacités musicales, sont suffisants pour que chacun soit à même d'assurer, le plus rapidement possible, un certain nombre de prestations, concerts, animations ou bals au cours de l'année, à l'intérieur comme à l'extérieur du Conservatoire, irriguant ainsi largement la région. Cette option pédagogique résolument novatrice a porté ses fruits, puisque le nombre et la qualité des musiciens amateurs n'a cessé d'augmenter, et que, simultanément, un certain nombre d'élèves ont pu sérieusement s'engager sur la voie d'une professionnalisation.
     C'est pour ces derniers qu'a été ouverte, en septembre 1998, et avec la collaboration de l'ENM de la Creuse (maintenant CRD de la Creuse), une classe de préparation au Diplôme d'Etudes Musicales, (encore une "première", construite en concertation avec la Direction de la Musique de la Danse du Théâtre et des Spectacles, au Ministère de la Culture). Avec cette création, le département de musique traditionnelle du CNR a élargi et consolidé son action, franchissant ainsi une nouvelle étape.
    En 2007, le CNR de Limoges devient Conservatoire à Rayonnement Régional.

 
Le département de musique traditionnelle est placé sous la responsabilité de Françoise ETAY.
Il propose des cours de :

 - Accordéon diatonique
(Florence SAVAJOLS)
 - Chabrette limousine
(Gaëtan POLTEAU)
 - Cornemuse du Centre
(Daniela HEIDERICH)
 - Vielle à roue
(Philippe DESTREM)
 - Violon traditionnel
(Philippe ANCELIN et Françoise ETAY)
 - Culture musicale (cours de DEM)
(Françoise ETAY)
 - Occitan
(Jean-François VIGNAUD)
 - Musique bulgare
(Siyka KATZEVA-CHAULET)
 - Musique d'ensemble
 - Danse
 - Chant (une fois par mois)


 Des instruments d'étude peuvent être mis à disposition pour une somme très modique.
 Les musiciens confirmés peuvent, s'ils le souhaitent, s'inscrire seulement aux cours de musique d'ensemble.
 On peut, par ailleurs, participer aux cours de danse sans pratiquer d'instrument de musique.
 




Instruments enseignés

Accordéon diatonique. Il est plus petit que l'accordéon chromatique (celui du répertoire "musette") et il présente généralement deux rangées de boutons à la main droite. A chaque touche correspond une note différente selon qu'on pousse ou qu'on tire sur le soufflet. Ce jeu, "tiré-poussé" est très dynamique.

Chabrette limousine. C'est une cornemuse "à bouche" locale, richement décorée, ayant un petit bourdon juxtaposé au hautbois et un gros bourdon posé sur le bras.

Cornemuse. Il s'agit de la "Musette du Centre" (16 pouces, ou, éventuellement, 14 pouces, 20 pouces ou 24 pouces), avec un petit bourdon à côté du hautbois et un gros bourdon posé sur l'épaule.

Peuvent être également enseignés, éventuellement, les jeux sur la cabrette, la musette Béchonnet, la cornemuse des Landes, le chalumeau à anche simple (souffle continu), ou, depuis septembre 2010, la gaïda bulgare.

Vielle à roue. C'est un instrument à cordes et à son continu sur lequel le musicien gère à la fois la mélodie, l'accompagnement des bourdons et un accompagnement rythmique dû à un système de chevalet mobile répondant aux impulsions  données par des "coups de poignée".

Violon. Il s'agit du même instrument que celui des orchestres classiques, mais joué d'une manière différente, présentant des caractéristiques diverses selon le répertoire abordé, les styles variant d'une région, ou d'un pays, à l'autre.

Danse. Le répertoire enseigné provient en grande partie des régions du centre de la France.

Retour



DEM de musique traditionnelle

La préparation au DEM est assurée conjointement par les départements de musique traditionnelle du CRR de Limoges, du CRD de la Creuse et du CRD de Brive. Il s'agit d'un cursus spécialisé à caractère pré-professionnel. Les candidats passent un concours d'admission pour y accéder

Durée du cycle : 2 ans plus un, sur avis de l'équipe pédagogique.
Exceptionnellement, une année supplémentaire peut être accordée par les Directeurs sur avis des professeurs.



CONCOURS D'ENTRÉE


1) Pratique instrumentale
Présentation d’un programme instrumental et/ou vocal varié.
Cette épreuve permet d’appréhender la connaissance du candidat de son aire culturelle et sa personnalité musicale.
Temps de préparation : 20 minutes
Durée de l’épreuve : 15 minutes


2) Culture musicale
    a) Épreuve d’écoute
Identification et commentaire par écrit de 3 extraits sonores de l’aire culturelle.
Durée de l’épreuve : 45 minutes
    b) Épreuve de restitution
Restitution d’un thème sur l’instrument ou à la voix après écoute d’un extrait musical.
Temps de préparation : 10 minutes
Durée de l’épreuve : 10 minutes


3) Entretien avec le jury
L’entretien porte sur la motivation du candidat et sur son expérience musicale.
Durée de l’épreuve : 15 minutes


 EPREUVES DU D.E.M.


Les modules sont validés par un contrôle final effectué par un jury et/ou un contrôle continu effectué par l’équipe pédagogique.


Formation
Évaluation
1. Module pratique instrumentale
Cours hebdomadaire (sous forme de cours collectifs dans la mesure du possible)     Le candidat interprètera seul ou dans une formation n’excédant pas cinq personnes un programme d’œuvres en cohérence avec les répertoires et styles d’une aire culturelle déterminée à laquelle il se réfère.
    L’élève présentera par écrit son programme d’une durée de 40 minutes et y fera figurer ses sources.
    Le jury choisit les œuvres exécutées dans le programme présenté par l’élève.
Durée de l’épreuve : 20 minutes (durée modulable selon les contraintes instrumentales)
Validation : contrôle final du jury
Coefficient : 3
2) Module culture musicale
Ethnomusicologie générale
Ethnomusicologie de l’aire culturelle concernée
Initiation aux répertoires chantés et à la compréhension des textes
Collectage
Notation / lecture
Danse
Notions d’informatique musicale
    • Réalisation d’une étude
    Réalisation d’un travail personnel de recherche patrimoniale sur un thème au choix du candidat en rapport avec l’aire culturelle de référence. Le support de ce travail est libre (écrit d’une dizaine de pages ou tout autre support audiovisuel ou multimédia).
Le travail doit être rendu 1 mois avant l’épreuve.
    Ce travail a pour objectif de vérifier la capacité du candidat à recueillir, à traiter et à synthétiser des informations d’ordre ethnomusicologique.
Durée de l’épreuve : présentation orale de 15 minutes
                 discussion avec le jury de 15 minutes
Validation : contrôle final du jury
Coefficient : 2


    • Commentaire d’écoute
    Commentaire d’écoute écrit à partir d’extraits musicaux. Cette épreuve peut faire l’objet de relevés, le candidat étant libre d’utiliser les systèmes d’écriture qu’il juge pertinents.
Durée de l’épreuve : 1 heure
Validation : contrôle final du jury
Coefficient : 1

3) Module pratique collective
    L’étudiant s’intègrera aux pratiques collectives existantes au sein de son établissement.
    Par ailleurs, il sera pris en compte toute pratique collective extérieure à l’établissement.
    Le candidat doit réaliser un dossier présentant son activité (répétitions, prestations à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement, bals…) et son projet artistique.
    Cette épreuve a pour objectif de contrôler l’autonomie et l’implication du candidat dans la vie culturelle.
    Le dossier est transmis au jury un mois avant le début des épreuves.
Validation : contrôle continu de l’équipe pédagogique et/ou par le jury
Coefficient : 1

4) Module pratique complémentaire
    Option obligatoire au choix :
- second instrument
- chant (compréhension du texte chanté)
- accompagnement spécifique d’une séquence dansée
Interprétation d’un programme.
Durée de l’épreuve : 15 minutes
Validation : contrôle final du jury
Coefficient : 1

5) Entretien final avec le jury
   
  Discussion avec le jury relative aux 4 modules.
Durée de l’épreuve : 15 minutes
Coefficient : 2



Les lauréats du DEM en Limousin depuis la création de l'examen




Retour


Liens

Ils sont inscrits au département de musique traditionnelle ou sont passés par là (tout ou partie).
Salut à eux !

Merci au Studio Ouï-Dire pour son aide (CD "Violons Limousins" et "Couleur Chabrette") et les nombreuses numérisations de collectes sonores.
Merci à l'IEO Lemosin pour la numérisation et mise en ligne de nombreuses autres collectes sonores.


 

Contact pour le département de musique traditionnelle :
Mustradilim


Haut de la page